Construction de 22 logements sociaux collectifs

 

Le choix d'implantation et de volumétrie du projet correspond à la colonté d'affirmer un alignement le long de l'avenue de la Rochette tout en marquant une rupture dans la masse bâtie. Le bâtiment est organisé en 3 plots avec chacun sa circulation verticale, 2 plots sont regroupés en un seul bâtiment aligné sur l'avenue de la Rochette ; tandis que le 3ème est détaché et marque une légère inflexion pour retrouver la direction donnée par la limite parcellaire.`Outre la respiration dans le volume bâti, cette inflexion offre un cadrage visuel sur le château de Mun.

La certification habitat et environnement profil A et le label THPE 2005 demandés pour ce projet seront obtenus grâce à une isolation par l'extérieur protégée par le bardage. Les façades sont donc principalement traitées en clins de bois verticaux, cette  mise en oeuvre du bois permet le dialogue avec le rythme donné par la densité des troncs d'arbres existants.

 

La façade nord est plane et continue sans décrochés et aspérités. Cette recherche de neutralité dans l'expression de cette façade qui est d'abord une réponse à la recherche d'une bonne performance thermique (pas de ponts thermiques au nord) donne au bâtiment une neutralité par laquelle s'exprime prioritairement le dialogue de matières: le bois domestiqué des façades et le bois « sauvage » des arbres de la forêt. La façade sud est plus découpée pour offrir à tous les logements des espaces extérieurs: le bois est présent sur la partie courant la plus avancée, tandis que les parties en retrait recevront un revêtement minéral clairet lumineux.

La toiture est traitée en zinc avec une pente adaptée à l'installation de panneaux solaires pour l'eau chaude sanitaire.


MOA : OPH 77
Lieu : Dammarie les Lys (77)
Calendrier : Concours lauréat 2009
Equipe : Atelier Téqui Architectes, mandataire ; LGX, bureau d'étude, économiste
Surface : 1 587m² SHab
Cout : 2,2 M€ HT

Photographe : Hervé Abbadie