Construction de 32 logements sociaux collectifs BBC

 

L'implantation du projet offre une ouverture nouvelle aux vues vers la vallée de Chevreuse depuis la rue Fabre d'Eglantine. En effet l'inflexion du bâtiment ouvre les perspectives depuis la rue vers l'Yvette.

La principale contrainte du projet, celle de la forte déclivité du terrain, a été apréhendée de manière à ce que la pente devienne un véritable atout pour cet ensemble de logements.`Face à cette difficulté, le projet adopte un principe de décomposition du volume bâti en strates horizontales successives :

- Un socle minéral. Inspiré des murs de soubassement très présents dans la vallée de Chevreuse ; il forme un contrefort à la colline et offre depuis l'accès au site rue Fabre d'Eglantine, un cheminement parfaitement horizontal pour accéder aux entrées d'immeuble. Ce socle minéral appartient au site, il semble sortir du terrain naturel.

- Un interstice vitré en façade du RDC enveloppe à la fois les façades des halls et les locaux collectifs. Ce traitement spécifique accompagne le cheminement des utilisateurs depuis l'accès au site vers les halls d'immeuble. Il se termine en point d'orgue par un belvédère jardin collectif en « balcon » sur la vallée de Chevreuse. Ce traitement des parties communes, en espace « lumineux » permet, notamment la nuit, de révéler l'activité du bâtiment.

- Deux volumes revêtus de bois correspondent aux parties courantes des façades des immeubles collectifs. Les façades sont traitées en bardage bois avec mise en oeuvre verticale. Le bardage est ajouré devant les paliers et les escaliers des circulations collectives afin de laisser entre la lumière naturelle.


MOA : OPIEVOY
Lieu : Chevreuse (78)
Calendrier : Concours lauréat 2009
Equipe : AAT - Louis Téqui, architecte mandataire, Léa Duvergé, architecte assistante, LGX, bureau d'étude, économiste, Métamorphose, paysagiste
Surface : 2 039m² SHab
Cout : 3,13 M€ HT

Photographe : Sergio Grazia