7 logements sociaux en fond de parcelle

Cette opération de 7 logements prend place dans un environnement spécifique, celui d'une cour intérieure d'un tissu de faubourg parisien. Il s'agit de concevoir un bâtiment qui ne s'ouvre pas directement sur la voie publique mais sur un espace intérieur, plus intime bien que collectif. Cette particularité offre au projet bien plus qu'une simple caractéristique, elle lui confère un esprit, une ambiance, une personnalité.`

 

Le projet est implanté dans une « dent creuse » sur cour. Dans le prolongement de l'accès depuis la porte cochère de la rue des lyanes, la circulation collective créé une faille dans le bâtiment qui met en relation les 2 jardins, avant et arrière. Cette disposition offre à l'usager un espace dilaté et une perception de la dimension de la parcelle dans sa largeur et sa profondeur. L'entrée sur la rue des lyanes s'ouvre d'abord sur un porche où seront installées les boites aux lettres. Ce porche est prolongé par un cheminement extérieur longeant les locaux vélos et OM adossés à la limite parcellaire Est et le jardin collectif, avant d'accéder au bâtiment neuf.

 

La circulation verticale est traitée sous la forme d'un escalier métallique extérieur couvert par le bâtiment lui-même à R+2. La configuration même de l'escalier concourt à cette appropriation de la profondeur de la parcelle.

La configuration du bâtiment correspond à une conception bioclimatique : logements traversant nord/sud, grandes ouvertures et protections solaires au sud, ventilation naturelle facilitée, isolation renforcée. Ces dispositions simples permettent de répondre aux exigences du plan climat sans avoir recours à une technicité trop complexe.


MOA : SIEMP
Lieu : Paris (75020)
Calendrier : Livraison 2014
Equipe : Atelier Téqui Architectes, mandataire ; Cer3i, bureau d'étude
Surface : 335m² SHab
Cout : 1 M€ HT*

Photographe : Camille Gharbi